L’histoire de Physotech

PHOTO CÉSAR OCHOA
PHOTO CÉSAR OCHOA

Doyen du Village, Physotech peut se targuer d’avoir assisté à l’émergence de la communauté du Village au cours des trente dernières années.

La beauté du rêve

MAGAZINE RG  JUIN 2012

Pierre Lacroix et Réal Veilleux observent depuis 1984, l’évolution d’un quartier qui, à l’instar d’une communauté, bourgeonne, s’émancipe, se déploie.

Au début des années 1980, Pierre Lacroix et Réal Veilleux habitent la Floride où ils sont les clients réguliers d’un nouveau genre de salon de beauté, une clinique d’esthétisme pour homme qui inspirera leur futur projet. Un matin, Réal Veilleux révèle à son partenaire de l’époque qu’il a rêvé la nuit précédente à l’ouverture d’un salon du même genre à Montréal. Un cauchemar pour Pierre, qui ne s’imagine pas un seul instant retourner dans le froid du Québec.

Ils installeront pourtant leur commerce sur la rue Amherst, près du boulevard Maisonneuve, dans ce Village alors en éclosion. Les années ont passé et le quartier a évolué avec eux. Ils ont vu une partie de leur clientèle disparaître des suites de l’épidémie du VIH/sida. Ils en ont vu d’autres, plusieurs années plus tard, quitter le Village alors que l’homosexualité se décentralise.

Les modes évoluent, leurs services aussi. Mais le Village continue, pour eux, de mériter le respect : «Il est important que les jeunes d’aujourd’hui qui jouissent d’un climat favorable à l’homosexualité comprennent que des gens ont tracé cette route. Ce chemin s’est bâti ici, dans le Village. Il est le témoignage d’années de combat. Nous devons être reconnaissants de notre Village, comme nous sommes fiers de notre communauté.»